Julian Babou

« La vi marin sa la vi révé, si ou y aime la mer alé navigué
De port en port na l’aventure, un balo su le do, lo van dan la figuir. »

C’est ainsi que s’ouvre ce premier volet de l’aventure du jeune marin posant les pieds pour la première fois sur l’île Bourbon.

Bourbon, c’est l’ancien nom donné à cette île issue du nom d’une ancienne famille française que l’on connait aujourd’hui plus communément sous le nom de l’île de la Réunion.

Les chants impopulaires de Nai Nai, relatent la vie sur ce petit bout de terre perdu au milieu de l’Océan Indien.

Une vie qui se montre tour à tour douce, piquante, passionnée, pleine d’aventure et et de turpitudes, de rires et de pleurs, d’espoirs et de déceptions, où les empires se font et se défont au gré des courants marins. Une vie qui ne connait pas la fadeur ni la monotonie.

Né à Saint-Malo, de parents Réunionnais,

Julian Babou fait refléter dans sa musique, à la fois ses origines (Asie, Grèce ,Inde et Europe) et ses influences (jazz, funk, hip-hop, musique africaine).

Il s’agit là d’une relecture somme toute, très personnelle du maloya,

musique à base de chants et de percussions née durant la période de l’esclavage et prohibée jusqu’à très récemment, et du séga musique folklorique, plus « pop ».
Les rythmes abordés ici en sont une déclinaison et sont parfois métissés des couleurs Sud- Américaines, Africaines ou Occidentales.

Les chansons sont narrées dans le créole Réunionnais si subtil par ses métaphores, et dont l’humour n’a aucun égal.

Elles peuvent parfois être aisément comprises lorsque l’on parle français, en raison de certaines racines et étymologies communes.

Copyright © Julian Babou - Musiques actuelles et traditionnelles